• #Privé De Grandir

    Le collectif alerte les présidents des conseils départementaux
    sur les impacts organisationnels/financiers du projet de loi et demande une expérimentation

Qui sommes-nous

Les professionnels de l’aide à domicile pour les personnes âgées et handicapées, se sont réunis au sein du collectif #PrivédeGrandir.

Celui-ci fédère les 3 225 entreprises du secteur et leurs 150 000 salariés, soutenus par la Fédération du Service aux Particuliers (FESP) et par la Fédération Française des services à la Personne et de Proximité (FEDESAP). Il vise, en participant activement au débat sur le projet de loi sur l’adaptation de la société au vieillissement, à obtenir une modification profonde des dispositions relatives à l'aide à domicile.

Comprendre la loi en cours d'étude

Suite à un avis de la commission européenne demandant à la France de régler le problème des discriminations que subissent les entreprises d'aide à domicile face aux associations, le gouvernement a décidé de créer une loi qui loin de résoudre les problèmes, va mettre en péril toutes les entreprises d'aide à domicile.

Cette loi prépare la fin du libre choix de la personne âgée ou handicapée vers quelques structures qui seront autorisées localement, ce qui aura pour conséquence la disparition d'entreprises et tout ça avec un coût important pour l'Etat et les départements.

Nos propositions d'amélioration

Rénover le régime de l’autorisation

Reposant sur un cahier des charges national, défini avec l'ensemble des parties-prenantes et prévoyant une réelle transparence des décisions d'autorisation et leur mise en oeuvre.

Expérimenter pour ajuster avant la généralisation

Nous proposons de tester durant 3 ans le "nouveau" dispositif d'autorisation sur une base collaborative dans une quinzaine de départements volontaires.

Quelques chiffres

emplois
entreprises
clients servis